FAIM DE LOUP

Laurie Cannac

Spectacle nominé aux Molières 2010 dans la catégorie « Jeune public »
Une mise en scène d’Ilka Schönbein, inspiré du Petit Chaperon Rouge des frères Grimm.

Faim de loup
Le chaperon rouge ! Tout le monde connaît…. ou plutôt tout le monde croit connaître. Plus que les versions de Perrault ou de Grimm, c’est leurs ersatzs illustrés qui viennent à l’esprit. Qui se souvient pourtant des versions orales, de ces récits millénaires et internationaux qui renferment de véritables trésors initiatiques ? Si les frères Grimm nous ont montré la voie en révélant du conte toute la puissance poétique, retenons de Perrault la hardiesse, et des versions orales, le mordant. Le spectacle s’inspire de ces chaperons-là, qui nous parlent depuis toujours de la nécessaire prise de risque de l’enfant hors du giron maternel, de transgression, de rives dangereuses où la candeur peut s’abîmer, de transmission intergénérationnelle… C’est donc un conte de la transformation, celle de l’enfant en adulte, celle de l’être en devenir, celle de tous ceux qui questionnent leur vie… Ainsi aux interrogations posées par le conte « Où vas-tu? », « Quel chemin prends-tu? », « Qui es là? » résonnent d’autres échos. Notre chaperon à nous est tout blanc. C’est une petite fille moderne, clown naïf, qui, pour échapper au carcan de superficialité dans lequel elle évolue, plonge avidement dans l’histoire du chaperon rouge. Ce n’est qu’en s’écartant du chemin tout tracé, celui d’un confortable et étouffant conformisme, que s’ouvriront alors d’autres couleurs, rouge comme le danger, rouge comme la révolte, noir comme le désespoir et la mort, rouge comme l’amour… Comme une palette pour tracer son propre destin. En pénétrant ce monde merveilleux et terrifiant, la petite fille se fond dans le conte et le conte se fond en elle, dans un corps à corps avec les marionnettes. Tous les personnages rélèlent alors les forces contradictoires qui s’affrontent à l’aube de l’adolescence. Conte cruel, conte naïf, conte de sagesse, d’initiation, de transformation, rêve, cauchemar? Faim de loup est tout cela à la fois.

Commander fdl1
distribution

Ilka Schönbein : Mise en scène
Laurie Cannac : Conception, interprétation et manipulation
Laurie Cannac, Ilka Schönbein et Serge Lucas : Marionnettes
Serge Lucas : Scénographie et Régie
François Olivier, Guy Pothier et Claire Moutarde : Son
Luc Mesnier-Pierroutet, Sébastien Choriol : Lumière
Nathalie Pagnac : Assistanat à la mise en scène
Céline Chatelain : Travail Clownesque
Laurie Cannac, Isabelle Guyot, Nicolas Dufour : Voix off
Serge Lucas : Musique

Production / Coproduction

Theater Meschugge, Arcadi, Théâtre de l’Espace – Scène Nationale de Besançon, Avec le soutien de L’Institut International de la Marionnette de Charleville-Mézières, de la DMDTS (aide à la maquette), de la DRAC de Franche Comté, du Conseil régional de Franche Comté, du Conseil général du Doubs, de la Ville de Besançon et l’aide de L’Arche de Bethoncourt, du CREAM de Dives sur Mer, de Scènes du Jura, de la Ville de Paris, de la Région Ile de France et de la Mairie du 18ème.

Commander fdl1